Chère lecteuse, cher lecteur.
Sache que ce post va te raconter une soirée à laquelle j'ai assisté en étant invité, oui INVITE par une agence. Je sais, je sais, tu dois te dire que je vends mon âme au diable, que je renie mes principes de bloggueur indépendant et incorruptible. Eh bien sache qu'en fait, oui, je suis une raclure prête à faire n'importe quoi pour aller m'empiffrer de délicieux petits fours et siphonner un max de bouteilles de champagne gratos.
Enfin, sauf que pour être honnête, on m'a gentiment invité MAIS on ne m'a absolument pas demandé d'écrire ce post. Et que comme je suis du genre super transparent, je ne te cache pas que j'étais invité par youtouyou.fr (merci), et que comme je suis du genre honnête, vu que j'ai apprécié la soirée, j'en parle malgré tout. Parce que ce vernissage d'expo était sympathique. Il s'agissait des photos de Jeff Hutchens et d'extraits du documentaire de son frère Peter Hutchens, ramenés de leur voyage de 3 mois et demi en Chine, pays où ils ont grandi et où National Geographic a donc trouvé intéressant de les renvoyer pour qu'ils en ramènent leur vision dudit pays aujourd'hui.
Au-delà des petits fours délicieux et du champagne gratos donc*, j'ai surtout apprécié de retrouver avec plaisir des "impressions" ressenties pendant mon propre voyage en Chine (si t'as pas trop la flemme, tu vas chercher dans les archives de ce blog en juin ou juillet 2005). Je ne me permettrai pas de juger de l'intérêt du docu uniquement sur les extraits présentés (un peu trop "toute la Chine elle est belle, toute la Chine elle est gentille" à mon goût), et je n'ai pas eu le temps de regarder les DVDs gracieusement offerts** pour émettre un avis objectif. Néanmoins, je conseille vraiment d'aller jusqu'au 30 janvier pour voir les photos, et bon, éventuellement si tu as la chance (et surtout les sous) d'être abonné à un bouquet satellite bien connu, tu pourras aussi mater les 6 épisodes du docu à partir du 10 janvier.***
En attendant, je m'excuse, mais j'ai une rediff de Confessions Intimes en route, faut que j'y aille.

*D'ailleurs c'est pas pour dire, mais Viinz a quand même beaucoup plus bouffé et bu que moi.
**Oui, bon, d'accord, ok, voilà, y'avait des DVDs en cadeau. Mais aussi un stylo National Geographic et un porte-clé jeton pour mettre dans ton chariot quand tu vas faire les courses. Alors on critique pas, on compatit, merci.
*** Ou alors si tu es jeune, jolie et bien faite, tu me vends plutôt ton corps pour que je te prête les DVDs au lieu de claquer ta thune dans un boîtier satellite, moi je dis ça, c'est pour toi hein...