*et je t'emmerde si t'es pas content du titre.

Je n'ai pas la date exacte, mais a priori ces jours-ci ça fait 4 ans que je blogue.

J'avais écrit un super post pour expliquer pourquoi je continuais à bloguer après tout ce temps. Un post détaillé, précis, avec des exemples, des illustrations... J'en profitais pour régler leur compte à certains fâcheux incapables d'accepter qu'on puisse ne pas aimer certaines pratiques sans pour autant condamner les personnes (tu comprends, je m'en contrebranle (si, ça existe) que tu fasses des posts sponsorisés, c'est TON choix, TA vie, TON blog qui perd tout son intérêt; ça m'énerve simplement que tu te trouves d'autres excuses que la simple envie de faire de la thune). J'en profitais aussi pour expliquer pourquoi bloguer ne pouvait pas être une affaire d'ego pour moi (j'avais DEJA un ego surdimensionné avant de bloguer alors ne viens pas m'expliquer que je me la pète en bloguant, tu me fais doucement rigoler). Ni d'influence, ni de "célébrité" . D'ailleurs, j'aimerais bien que quelqu'un arrive à définir le plus précisément possible le périmètre minimal de gens touchés pour considérer qu'on est célèbre. Ca aiderait sans doute pas mal de monde à pouvoir enfiler à nouveau ses chaussures. J'en profitais pour expliquer pourquoi je n'hésiterais cependant pas à entrer dans la lumière si j'en avais l'occasion (mais tu crois quoi, que je cracherais sur le type qui viendrait me proposer d'exposer mes photos? tu rêves ou quoi? bien sûr que j'ai envie d'aller sniffer de la coke sur le cul des mannequins qu'on me demanderait de photographier après ça!) mais aussi pourquoi je n'aime pas les papillons qui sont prêt à se brûler les ailes pour briller à tout prix (est-ce que ça vaut VRAIMENT le coup de faire tout ça rien que pour être cité dans Chronicart et tester le dernier N*okia, hein?). J'en profitais aussi pour faire des bisous à plein de monde, en essayant de n'oublier personne, pour ne vexer personne. Ben oui, que voulez-vous, on a beau être un chieur, on a aussi ses petits sentiments et son envie de bien faire, ma bonne dame. Bref. Il était bien ce post, vraiment.

Il m'a saoûlé ce post. Je veux dire, j'ai 31 ans hein. Et à 31 ans, je n'ai envie ni d'être le vieux blogueur aigri de base, ni de rester dans un monde de Bisounours. J'ai simplement ('simplement', pas 'juste', je ne sup-por-te plus les gens qui emploient 'juste' à tort et à travers, j'ai envie de les décapiter. Au moins) de profiter de ce que ce blog m'a apporté, de le faire fructifier (muh uh uh, coucouche panier les charognards, je parle au sens premier du terme, rien à voir avec la "monétisation", pas la peine de lâcher les chiens hein) en continuant à croiser des gens biens. Des gens biens, avec leurs qualités et leurs défauts, mais des gens vrais, ni faussement humbles ni complètement prétentieux, bref, des gens selon mon coeur.

Ardente Bob Lafilleauxcraies Lalyzeuze Leslucioles Monsieurgaudy Nora Oph Papaya Remote Saiko Simone Theblaire Xuoan Zeste, see you soon.



(raah putain, j'ai QUAND MEME fait dans la guimauve à la fin, je NE-PEUX-PAS m'en empêcher, c'est terrible...)